CENT VINGT CINQ ANS ET LA MÊME PASSION



Les vers d'Armand Burgardt rappellent le passé d'indépendance d'une commune qui comptait en 1880 4735 habitants et qui a été rattachée à Mulhouse le 7 juin 1914, il y aura 90 ans au printemps 2004.

L'autre grand anniversaire de l'année 2009 évoque un événement qui s'est déroulé 30 ans auparavant. 1884, création de la section de théâtre du Cercle catholique des jeunes gens de Dornach… Le Tdl - Théâtre du Lerchenberg - est donc plus que centenaire. Il aura 125 ans. Ah ! s'ils pouvaient, tous les centenaires franchir aussi vaillamment le cap de plus d'un siècle d'existence.
Uniquement sur rendez vous
L'histoire commence en 1882. Cette année-là, des jeunes gens de Dornach au nombre d'une quarantaine, éprouvent plus que jamais le soin de se réunir et de vivre ensemble l'aventure de l'amitié et de la solidarité. Leurs premières rencontres ont lieu à l'école Jean Montavont. Ils organisent des jeux de plein air dans la cour Lorentz, actuellle propriété J. Baumgartner.

En 1882 nait ainsi, officieusement d'abord le Cercle catholique des jeunes gens, dont les statuts sont approuvés officiellement le 22 décembre 1883. La même année, nait la section de musique, la section de théâtre et de chant est créée l'année d'après en 1884.

Au début l'activité de la jeune section est très directement liée à l'évolution du cercle et vice-versa. Le premier local de réunion est un ancien bâtiment industriel du quartier de la Mer rouge. Il faut l'aménager. C'est fait en quinze jours. En 1885 une occasion se présente qui va marquer profondément le développement de toutes les sections du cercle catholique des jeunes gens. C'est l'achat du terrain où va être construit le nouveau bâtiment du Lerchenberg. Celui-ci comprend "une salle permettant la tenue de concerts et de représentations théâtrales, ainsi que d'autres locaux dont un logement de concierge"

Tout va pour le mieux et le cercle se développe bien, très bien, et on décide même d'agrandir. 1909 les diverses sections obtiennent leur autonomie financière et administrative

. Ainsi de suite. A ce moment-là, écrit Antoine Herbrecht, " le Lerchenberg atteint une apogée".

Malheureusement le 25 février 1913, un incendie vient tragiquement, tout remettre en question. Le bâtiment est entièrement détruit. Il faut reconstruire. Les Dornachois n'hésitent pas un instant. Le 1er juin 1913, ils posent la première pierre du nouvel édifice. Le 24 août, ça y est, le foyer peut être inauguré.

CENT VINGT CINQ ANS ET LA MÊME PASSION